Je ne suis pas un homme. Je suis Cantona !

Publié le par Jul



 

A Lille, on n’est pas du genre à aller voir "Terminator Renaissance". Samedi soir dernier le film faisait selon ma sœur 472 places libres 15 minutes avant le film, selon moi zéro entrées toujours 15 minutes avant le film. Je ne vous cache pas que ça m’a fait super plaisir et je ne m’en suis toujours pas remise … Sachant que j’ai des origines du Nord en remontant un peu dans le temps et que c’est là que j’étais ce weekend, je suis allée voir "Looking for Eric" (certes le Nord n’explique pas le choix du film mais il explique que je ne suis pas allée voir LE navet du moment que les Lillois ne vont pas voir).





 

Sans être un chef-d’œuvre, ce film a été l’occasion pour Ken Loach de changer de registre, ce qui lui réussit du reste. Prenant pour thème le culte de Monsieur Tout-le-monde (Eric Bishop, postier de Manchester) pour l’ex-star de son équipe de foot préférée (Eric Cantona dans son propre rôle), Loach réalise en fait un petit film très intéressant sur l’amitié, de façon simple et originale. Eric B. est déprimé, sa fille aimerait qu’il revoie sa mère qu’il a abandonnée 20 ans plus tôt, ses deux fils jouent aux petits trafiquants sans vraiment se rendre compte du danger.  Ses collègues essaient bien de lui remonter le moral mais rien n’y fait. Jusqu’au jour où il tombe nez-à-nez sur Cantona, le vrai, pas celui du poster de sa chambre …





De là, on s’en doute, la vie du postier va changer peu à peu, mais Loach réussit à éviter le côté conte de fée, à la place il y met de l’humour, de la tension aussi et un charme typiquement anglais. Et finit sur une fin à laquelle on ne s’attend absolument pas !

 

Sans être un chef-d’œuvre … il n’a rien gagné à Cannes, c’est bon signe !



 




Publié dans Cinéma

Commenter cet article