Walk the line

Publié le par Jul



"Walk the Line", sorti en 2005, retrace l’histoire du premier enfant terrible du rock, qui fit trembler l’Amérique puritaine des années 50. De la reconnaissance immédiate aux groupies hystériques (essentiellement des filles d’ailleurs), de la drogue au scandale, James Mangold fait ici le portrait d’un artiste de génie.

 

Mais aussi, et avant tout, d’un homme que son père a toujours accusé d’être responsable de la mort de son frère lorsqu’il était enfant ; d’un homme dont le grand amour est devenu une vraie teigne, allant jusqu'à lui enlever ses filles ; d’un homme dont les relations avec la chanteuse June Carter sont nettement plus compliquées que celles que cette dernière entretient avec son public.

 

Joaquin Phoenix et Reese Witherspoon furent choisis par Cash et Carter eux-mêmes et prirent des cours de chant pendant six mois : le résultat est qu’ils sont tous les deux littéralement habités par leurs personnages. Quant à Mangold, il dresse un excellent tableau d’une société fermée d’esprit (on retiendra notamment la scène du supermarché à propos du divorce). Société sur laquelle Johnny Cash avait plusieurs trains d’avance : "Pourquoi en noir ? Tu vas à un enterrement ?" "Peut-être bien que c'est ça ..."

 

Un biopic inoubliable et un pur moment de cinéma.

 

Voir la bande-annonce


Publié dans Cinéma

Commenter cet article