La solitude des nombres premiers

Publié le par Jul

LA-20SOLITUDE-20DES-20NOMBRES-20PREMIERS-20BD.jpg

 

 

A l'occasion de la sortie du film de Saverio Costanzo, tiré du best-seller de Paolo Giordano, n'hésitez pas à lire ma critique (ici) sur le site de Tout le ciné. (Mes autres articles écrits pour sur ce site sont disponibles sur mon blog, dans la rubrique "Articles parus sur le web", colonne de droite).

 

On ne peut que conseiller ce film, qui, à travers l'esthétique du film noir et du film d'horreur, nous présente deux types d'êtres humains totalement ignorés par le cinéma, comme par la société elle-même. Les "nombres premiers" sont ici des individus qui ne se divisent que par eux-mêmes, et à qui personne ne peut venir en aide. La science et l'art ne sont que deux moyens de s'isoler du monde pour Alice et Mattia, devenus asociaux par une série d'évènements contre lesquels personne ne peut rien, et qui leur sont arrivés au mauvais moment.

 

Bonne lecture à tous! 

 

 

 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

fredastair 18/05/2011 18:49



Dernières remarques très justes! Pas d'inscription dans l'Histoire italienne, le film se suffit à lui-même. Même si je suis sûr que certains commentateurs ont du y aller de leurs analyses
métaphoriques à l'emporte-pièce (les personnages comme étandards d'une société asphyxiée etc).


Le film pèche un peu trop dans sa dernière partie (manque de rythme, etc) pour atteindre les grands maîtres de cinéma qu'il (que tu) cite(s). Du moins est-ce mon avis  ;-)



Jul 18/05/2011 22:51



Possible :) Cela dit, les personnages sont les héros parfaits d'une histoire d'amour totalement à l'opposé avec le cinéma hollywoodien commercial et sans créativité. Bref, une réflexion
sur le cinéma lui-même. J'ai bien aimé la fin, volontairement séparée du reste du film, les acteurs y sont formidables, je trouve que c'est la scène où ils jouent le mieux (surtout Alba
Rorhwacher et ses dix kilos en moins, chapeau). Peut-être pas un classique mais un très beau film comme on n'en fait plus.


Sinon (désolée d'avoir donné l'impression d'avoir lu le livre), je me dis que le film a voulu être au cinéma ce que le livre était à la littérature contemporaine, qu'importe si
l'adaptation n'est pas dans le sens exact du livre! Bon, faudrait quand même que je lise le livre! :)



fredastair 18/05/2011 12:59



Critique sympa, et je constate que tu as su apprécier le film même en ayant lu le livre - ce qui n'était pas le cas de mon voisin de projection... Par contre, il est dommage que tu éventes le
mystère, voire le suspense autour des traumatismes enfantins ; suspense certes absent du livre (à la construction paraît-il linéaire) mais bien présent dans le film (avec les flashs-back qui
agissent comme "révélations").


 


Sinon je te rejoins sur le reste, sur l'originalité, l'audace et au final la justesse de l'ensemble. POur moi le film s'inscrit dans une nouvelle vague très baroque, audacieuse, risque-tout du
cinéma italien (un peu boursouflée parfois, aussi...), avec Paolo Sorrentino, Luca Guadagnino ou Marco Bellochio.



Jul 18/05/2011 17:25



Merci Fred :)


Je n'ai pas (encore) lu le livre en fait. Le film est presque du niveau de certains inclassables du cinéma (d'Argento à Lynch). Pour ce qui est de révéler l'intrigue, j'ai vu le film en
projection presse il y a trois mois, je ne pensais qu'il aurait un tel succès, je suis allée le voir comme n'importe quel autre film (oui bon...) et du coup je ne pensais pas que ça pouvait
révéler quoi que ce soit (d'autant plus que je connais personnellement les situations des personnages). Tant pis, le mal est fait :)


Je trouve aussi que le film est un des premiers en Italie à dépasse le cadre du nouveau cinéma italien pour s'inscrire dans le cinéma lui-même (nombreuses références à des grands réalisateurs et
pas n'importe lesquels, pas de référence à l'histoire récente de l'Italie, le film pourrait se passer n'importe où et avoir été fait par un cinéaste de n'importe quelle nationalité, ce qui compte
désormais c'est le film lui-même hors de tout contexte).



Claire 12/05/2011 07:30



Je n'ai pas lu le livre, mais la bande annonce m'a intriguée et donné envie d'aller voir le film. J'espère en avoir le temps!



dasola 09/05/2011 17:48



Bonsoir Jul, je ne me suis pas encore précipitée pour voir ce film car je fais partie de celles et ceux qui n'on pas aimé le roman. Donc je me tâte. Bonne soirée.



Jul 09/05/2011 18:20



Bonjour Dasola,


Je te conseille d'aller voir ce film. J'ai remarqué que pas un blogueur ne dit la même chose que son voisin, c'est très rare qu'un film dépende à ce point du point de vue de chacun.


A bientôt



Vincent 08/05/2011 15:37



Pour une fois que l'Espagne nous envoie un bon film, c'est un TRES bon film !



Jul 08/05/2011 15:48



Vincent, c'est un film ITALIEN, et après ses grandes années 50/60 l'Italie fait à nouveau de très bons films (depuis une dizaine d'années déjà). Mais sinon, merci de ton commentaire :)