Vous avez lu l'histoire de Serge Gainsbourg

Publié le par Jul

affiche-1_m.jpg

 


Comment il vécut, comment il est mort, ça vous a plu hein, vous en demandez encore ...

 

Et bien vous risquez d’en demander encore pendant longtemps. Si "Serge Gainsbourg vie héroïque" vous apprendra tout sur le Gainsbourg qui a séduit les plus belles filles de son époque en leur écrivant des chansons comme personne n’en avait jamais écrit avant lui, il ne vous dira rien sur le Gainsbourg mythe de la chanson française. On n’aura pas une ligne sur ses rapports avec son public. Ni sur sa musique elle-même en dehors des filles. Ni sur ceux qu’il a influencés comme Etienne Daho. A part l’épisode de la Marseillaise, le film de Joann Sfar présente un chanteur sans public. D’accord, les filles sont essentielles dans ses chansons, on ne pouvait pas ne pas en parler, il n’y a pas de Gainsbourg sans femmes. Mais il n’y a pas non plus de musique sans Gainsbourg et encore moins de Français sans Gainsbourg.

 

Quant à ce que Gainsbourg a apporté à son époque, pas grand-chose dessus non plus. On se moque bien de France Gall, gamine sans voix et chanteuse pour ados pré pubères. On parle de scandales aussi, c’est d’ailleurs le grand sujet de conversation entre Jane, Serge et leur producteur, mais ça n’ira pas plus loin que la porte du bureau du producteur. On ne saura pas ce qu’est devenu le scandale en question. Il s’est sûrement évaporé, comme Icare, sous le soleil exactement …


 

photos-culture-cinema-serge-gainsbourg-vie-heroique-en-imag.jpg

 

 

Allez donc parler de Gainsbourg au jeune des années 2000 qui ne sait pas ce qu’était la société de l’époque. Joann Sfar a fait un film en tant que fan, c’est une excellente idée, mais il a oublié que tout le monde n'a pas connu Gainsbourg. On passe quand même un bon moment, le personnage de Gainsbourg est très réussi par Elmosnino, Laetitia Casta est le sosie parfait de BB, Philippe Katerine aura au moins fait quelque chose de bien dans sa carrière, mais on finit par trouver le temps long et se dire que le personnage de Serge façon BD, il ne sert vraiment à rien …

 

 

 

 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Jul 17/03/2010 20:50


Julien,

Bien sûr que le film montre le rapport entre la musique de Gainsbourg et les femmes qu'il a connues, malheureusement il ne montre pas autre chose (quant à ce rapport il est dévoilé dès les quinze
premières minutes du film ...), d'où mon "sa musique elle-même en dehors des filles".

Cela dit je trouve ça amusant que ma critique tellement négative te pousse à aller voir ce film (que tu aimeras peut-être, qui sait ?). Peut-être que j'en saurais plus d'ici peu sur ton blog ...


Julien Tatham 17/03/2010 19:46


En fait, c'est justement de par ta critique que j'ai envie enfin d'y aller et du coup me rendre compte (et peut-être être déçu). J'avais espéré que se dégagerait du film "l'aura gainsbourg" suite à
ce que j'avais entendu du réalisateur. Mais te lisant, je pense que je ne verrai donc pas se révéler la magie gainsbourg, sa création. Je me disais que ce rapport aux femmes abordés avait
comme prétexte de faire émerger la source de son art. Donc à te lire non. J'irai donc juste pour voir (et peut-être moins entendre Gainsbourg) mais observer la mimesis du jeu
sosie des acteurs...
Les critiques peuvent parfois pousser aux contraires :)

PS : désolé pour les fautes de tout à l'heure,
" Y a du whisky dans la boite à gants et des américaines t'as qu'a taper dedans " (c'est mieux comme ça) 


Jul 17/03/2010 19:02


C'était pas mon but a priori de donner envie aux gens d'y aller mais à part ça je ne vois pas tu t'en empêcherais ... ;)


Julien Tatham 17/03/2010 18:50


quand je pense que je n'y suis pas encore allé... je crois que ton billet va m'y pousser.
J'entends parler de Gainsbourg et j'ai toujours en tête ce petit refrain qui m'entête :
" Y a du whisky dans la bote gants
Et des amricaines t'as qu'a taper dedans"


Jul 03/02/2010 18:38


Merci, je vais le diffuser ;). Très bien votre site, on ne voit qu'une chose, essentielle : une vraie passion pour Gainsbourg.