L'amour a ses raisons...

Publié le par Jul

Manuale-damore_3-backstage.jpg

 

 

Parmi les films de la "nouvelle" comédie italienne, on peut citer "Manuale d'amore 1, 2, 3" (1: "Leçons d'amour à l'italienne", 2006 ; 2: inédit en France ; 3: "L'amour a ses raisons...", 2011) qui fonctionnent tous sur le même principe: l'amour est montré à différents âges de la vie. Soit autant de sketches présentant plusieurs couples vivant au même moment dans la même ville, mais qui pourraient en fait n'être qu'un seul et même couple, tous films mélangés. A la façon des grandes comédies des années 1960, la série réunit les principaux noms du cinéma italien, comique ou non (Carlo Verdone, Silvio Muccino, Michele Placido, Margherita Buy, Jasmine Trinca, Fabio Volo, Antonio Albanese, Riccardo Scamarcio...), et même si Carlo Veronesi n'est pas Dino Risi, "Leçons d'amour à l'italienne" avait obtenu plusieurs prix importants dont celui du meilleur acteur et du meilleur scénario. Pour "L'amour a ses raisons...", Carlo Veronesi a eu la grande idée d'engager Robert De Niro, bien meilleur ici que dans certains de ses derniers films, et qui se révèle très bon et émouvant dans un rôle qu'on ne lui soupçonnait pas. On peut aussi voir là un certain respect du cinéma américain pour le nouveau cinéma italien, après avoir envoyé ses plus grandes stars en Italie à l'époque de l'âge d'or.  Bien réalisé et interprété, avec des scènes très réussies comme celle de la course dans le premier sketch, "L'amour a ses raisons..." sait nous faire rire tout en parlant de choses sensibles et difficiles, et contre toute attente, nous reste en tête longtemps après avoir quitté la salle du cinéma.

 

Pas vraiment un chef-d'oeuvre, mais un film sympa pour se changer les idées!

 

 

 

 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article