Hiver en ville

Publié le par Jul

Découvert lors de la Nuit de la photographie contemporaine à Saint-Sulpice, Christophe Jacrot représente les villes sous leur plus mauvais jours, partant de l'idée que la pluie et la neige peuvent donner des résultats visuels riches, poétiques et émotionnels, échappant à la plupart des gens, trop occupés à se mettre au chaud.Bizarrement, c'est suite à une commande d'images de Paris sous le soleil pour un guide touristique, que Christophe Jacrot, désespéré du mauvais temps, commença à photographier la ville sous la pluie.

 

 

32_cj2010chicago005smal.jpg

© Christophe Jacrot - "L'éclaircie" - Galerie de l'Europe

 

 

Chez Jacrot l'humain devient une simple silhouette, à peine visible dans un décor souvent proche du pictural. Dans la série sur Paris, il est dominé par une architecture et une ville où il n'a presque jamais le premier rôle ("Vélib", "Femme sur un toit glacé", "Pêcheur"). Dans celle sur New York par contre, il attire le regard justement parce qu'il est une silhouette. Si la ville et les immeubles prennent encore plus de place dans cette série, l'humain est une tâche d'un noir profond dans une ville grise ("Smoke") ou sur un trottoir enneigé en plein soleil, au bas d'un immeuble vu en plongée et aux contrastes assez marqués ("L'éclaircie"), ou vient rompre l'équilibre de la composition verticale d'une rue, en étant l'unique élément en mouvement de l'image ("La flèche").

 

Une manière de voir autrement la ville, la pluie ou, pourquoi pas, la neige qui nous paralyse en ce moment …

 

 

http://christophejacrot.com/

 http://www.galerie-europe.com/

Publié dans Photo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article