Deux bonnes raisons de ... visiter Roubaix

Publié le par Jul

Vous pensez toujours que la mode n’est qu’une histoire de gros sous et de superficialité ? Vous avez vu les Ch’tis mais continuez à vouloir croire que le Nord est une région triste et grise ? DONC vous êtes en excellente voie pour rater l’exposition la plus sympathique actuellement en France.

 

… car il ne vous reste plus que quelques jours pour aller voir Agatha Ruiz de la Prada à Roubaix !

 

 

Musée La Piscine, Roubaix, Nord

 


 

Déjà, il y a la Piscine, ouverte dans les années 30 comme piscine sportive et établissement de bains-douches, magnifique chef-d’œuvre d’art déco et symbole d’une ville industrielle longtemps réputée pour son textile. Fermée en 1985 pour des raisons évidentes de sécurité, elle n’est pas pour autant laissée à l’abandon par les Roubaisiens, et en 2001, La Piscine rouvre ses portes, cette fois en tant que musée d’art et d’industrie. Au rez-de-chaussée, une étonnante collection rassemblant quelques chefs-d’œuvre des beaux-arts à côté d’artistes de la région comme Weertz ou des plus modernes comme Garouste ; au premier étage une fantastique collection de tissus roubaisiens d’époque et des créations de mode plus ou moins récentes. Quant à la salle du bassin, elle vaut largement le détour à elle toute seule ...

 

 

Salle du bassin, Musée La Piscine, Roubaix, Nord



Dans la continuation du projet de la ville qui ouvre ses portes aux jeunes créateurs forcément attirés par les loyers modestes et qui peut ainsi donner un peu de dynamisme à cette Roubaix qui ne sait pas comment se sortir de son statut d’ex-ville minière, et plus simplement dans la lignée de son histoire de capitale du tissu, La Piscine présente depuis le 21 mars une grande rétrospective de la créatrice de mode madrilène Agatha Ruiz de la Prada.





Eclectique, loufoque, surprenante, amusée, colorée, tendre et explosive à la fois, l’exposition est à l’image de l’artiste, aidée ici par le scénographe de rêve : Cédric Guerlus. Loin des diktats de la mode, Agatha R. de la Prada explore et réinvente les couleurs, les formes, les matériaux, et les styles pour petits et grands. Aussi à l’aise avec les vêtements et les accessoires qu’avec les maillots de bain, meubles, pochettes de disques, parfums, costumes d’opéra, cahiers et peintures, elle préfère aller chercher son inspiration dans l’art (Warhol, Mirò, Chilida, Judd).

 

Celle qui mit du temps à démarrer il y a une trentaine d’années, car on la jugeait beaucoup trop éloignée des standards de la mode imposa finalement son univers - antidote fonctionnant à tous les coups contre la morosité - qu’on n’est pas près de retrouver ailleurs !

 

 

 

 

Publié dans Design

Commenter cet article