On the road

Publié le par Jul

Après "Une arme visuelle" (2006 ; voir ici) et "Le vert paradis" (2007), le Passage de Retz s’intéresse à nouveau aux artistes est-européens. Cette fois, il s’agit de trois jeunes photographes russes. Tim Parchikov a étudié le cinéma à Moscou, Georgy Pervov a suivi des cours d’art à Zürich et Moscou, Petr Lovigin est architecte mais s’est surtout formé lui-même à travers ses voyages et son "livejournal" (espace virtuel de sa création).

 

Parchikov et Lovigin font partie de ces jeunes de vingt ans qui, n’ont pas connu l’URSS et ont été influencés par Internet et l’esthétique du cinéma. Le premier a beaucoup voyagé en Europe, de Paris à Rome, Bruxelles et évidemment Moscou, comme le montre sa série "Suspense". On sent l’apport du cinéma dans ses photos : chacune raconte sa propre histoire, en exprimant à la fois le passé et le futur, le tout dans une atmosphère tendue et angoissée par ce qui va arriver. Quant au deuxième, il détourne des icônes universellement connues (Frida Kahlo, Gagarine, Kitano). Si ses travaux ne sont pas faciles à comprendre au premier regard, il en résulte néanmoins un univers absurde et grotesque ; le but étant de jouer avec les codes culturels et artistiques.

 

Petr Lovigin, "Takeshi Kitano et autres icônes"

 

Pervov, plus âgé, a connu le système soviétique et est donc le mieux placé des trois pour comprendre en quoi la Russie n’a pas changé. Si en moins de vingt ans, le pays est passé de l’idéologie à laquelle tout le monde a cru pendant des décennies au capitalisme que l’on sait (petit aperçu par ici), pour certains il semblerait qu’il n’y ait pas vraiment de différence. La preuve, ces images très fortes qui, en évitant le superflu, savent très bien décrire les conditions de vie d’une partie de la population et comment elles sont vécues (le cimetière sur fond d’immeubles de "Sans titre", 2003 ; les coulées de "Barbelé, coulures, reflet du soleil sur les fenêtres", 2003). Très peu est montré et pourtant tellement de choses sont dites, comme rarement cela avait été fait jusqu’ici.

 

… Sans oublier d’autres thèmes de séries, à découvrir sur place !

 

 

On the road - Russes, jeunes et photographes

Jusqu’au 3 mai 2009

Passage de Retz

9 rue Charlot, Paris 3ème


Pour plus d ınfos sur l art russe d aujourd huı, voır le Beaux-Arts Magazıne d aout 2009 (L art et la censure)

Publié dans Photo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article