99 francs

Publié le par Jul

De Jan Kounen, avec Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin, Vahina Giocante, Frédéric Beidbeger.

Sorti le 26/09/2007.

                                                                      


Bien que le film soit sorti en 2007, je l’ai vu il y a trois jours pour la première fois, j’en profite pour écrire quelques lignes dessus. Voilà. Déjà, 99 francs est un film génial. Il n’a rien à voir avec ces films dont on se souvient toute sa vie, du genre Top Gun ou Un Américain à Paris, et il n’a rien à voir non plus avec l’originalité d’un Zazie dans le métro. Pour ceux qui ne l’ont pas vu, ce n’est pas un simple film mais un film sur la publicité tiré d’un roman écrit par un publicitaire.

 

Film hors-normes, décalé, montrant un génie incontestable dans les effets visuels, description hyper réussie d’un monde superficiel et narcissique qui oublie qu’il l’est dans le sexe et la coke, dirigeant le moindre geste du consommateur, voire l’humanité toute entière (sur les 500 milliards de dollars brassés chaque année par la pub, l’ONU estime que 10% suffiraient à réduire de moitié la faim dans le monde), 99 francs nous entraîne sur les pas d’Octave, un concepteur-rédacteur-maître du monde qui « décide aujourd’hui ce que vous allez vouloir demain ».

 

Qui se rend compte de son vide intérieur après une réunion de travail qui ne se passe pas comme prévu et après avoir largué sa copine enceinte. Octave va se retourner contre cet univers qui a fait de lui ce qu’il est devenu, jusqu’à être rattrapé et écrasé par son propre mode de vie. Deux fins sont alors possibles : il se suicide (le film commence d’ailleurs à ce moment-là) ; il finit comme produit de publicité. L’homme est un produit comme les autres …

 

Jean Dujardin est parfait dans ce rôle de publicitaire cynique, par moments on a l’impression de retrouver Brice, les vannes en moins. A noter aussi les différentes apparitions de Beidbeger.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article