Musée haut musée bas

Publié le par Jul

Je suis allée voir il y a deux jours ce film de Jean-Michel Ribes (directeur du Théâtre du Rond-Point à Paris, pour ceux qui ne le connaîtraient pas). N'ayant jamais entendu parler de la pièce à l'origine du film, j'avais compris qu'il s'agissait d'un documentaire sur la situation des musées et de l'art aujourd'hui ; j'ai donc été d'autant plus surprise par le film.

Parce qu'en effet ce film ne ressemble à rien de connu : Musée haut musée bas n'est ni vraiment un film ni vraiment une pièce de théâtre, c'est plutôt un panorama de l'histoire de l'art, interprété par des acteurs de deux autres formes d'art (le théâtre et le cinéma). On voit ainsi défiler, dans des rôles de gens de tous les jours, Gérard Jugnot, Fabrice Luchini, Pierre Arditi, Isabelle Carré, Victoria Abril. Sans jamais tomber dans le défilé pur et simple de stars ...

A part quelques longueurs, c'est un film qui vous surprend à chaque séquence, quant aux passages avec Sulki et Sulku, artistes homosexuels se mettant eux-mêmes en scène pour faire de l'art (ça ne vous rappelle personne ?), ils valent vraiment le détour, sans parler de l'exposition où les visiteurs deviennent carrément l'œuvre de l'artiste, de par leur présence dans la salle.

C'est donc une véritable explosion de surprises et une satire de l'art, mais aussi sur l'homme lui-même, puisqu'à la fin la nature envahit tout et les rares survivants finissent comme ceux du Radeau de la Méduse : sur un radeau et sur une toile admirée plus tard par un groupe de visiteurs dans un musée sans perspective. Car l'art, s'il est depuis la Préhistoire le moyen pour l'homme d'évoluer, n'empêche pas qu'un jour ce que l'homme détruit sans cesse reprendra le dessus.

En gros, courez-y. C'est pas dit que cela vous plaira, il y avait pas mal de gens qui quittaient la salle au milieu du film, sans compter toutes les critiques de la presse, mais du moment qu'on aime l'art et tout ce qui sort de l'ordinaire, c'est vraiment stupide de passer à côté !

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article